L’unique épreuve de TP est celle du concours CentraleSupélec, et elle peut être déterminante pour le classement final, elle doit alors être sérieusement préparée. Le jour de l’épreuve, on commencera par vous guider dans vos salles puis vous présenter le matériel et les outils logiciels. Ensuite, on vous fournira de quoi écrire et une feuille. Dans celle-ci figurera le sujet et les questions reliées interrompues par des phases où vous devez appeler l’examinateur pour lui expliquer les protocoles expérimentaux que vous avez établis et répondre aux questions oralement. Vous devrez également produire une trace écrite (compte-rendu) et y joindre vos résultats expérimentaux. Il faut savoir écrire un compte-rendu, mais aussi s’organiser pour ne pas le bâcler en toute fin de temps réglementaire. La logique que vous suivrez pour écrire votre compte-rendu n’est qu’un détail, ce qui compte réellement ce sont vos résultats, et il faut d’abord pouvoir en trouver… Cela suppose une préparation effectuée grâce aux différents TP que vous rencontrerez en Physique et en Chimie pendant vos deux ans. Il faut être attentif en séance de TP mais surtout vous y prendre comme si vous étiez à l’épreuve de TP de CentraleSupélec, et donc essayer d’écrire un compte-rendu, ne serait-ce que les grandes lignes.

En général, pour répondre aux questions théoriques de l’épreuve, il me semble qu’une connaissance parfaite des TP-cours de physique, surtout de leur côté pratique, est indispensable et en même temps suffisante. Les TP-cours de Physique sont généralement fait en Optique, mais aussi en Mécanique et Electrocinétique.